Le roman secret de l’évolution

Le roman secret de l’évolution
Avec Darwin et Wallace

Présentation de l’éditeur

Rien de tel que d’accompagner Darwin, puis Wallace pour découvrir le fameux secret de l’évolution : la selection naturelle. Quand à Wallace, c’est quoi-même, cette espèce d’Indiana Jones sujet aux fièvres ?

Fiche Technique

Editions de l’évolution

14×22,5cm – 56 pages

juin 2013

9/13 ans

12,50€

isbn : 978-2-36635-004-3

Les auteurs

Rafi Toumayan n’est pas seulement auteur de contes scientifiques, mais aussi un photographe animalier professionnel, spécialisé notamment dans la photographie de serpents du monde entier. Il propose également des animation en milieu scolaire pour faire découvrir le passionnant monde des serpents aux enfants, et parfois aussi à leurs parents.

Claire Nadaud a fait ses études d’arts appliqués à l’école des arts à Paris. Elle a travaillé auprès de la petite enfance durant de nombreuses années. Et c’est à partir de 1975 qu’elle fait uniquement des illustrations pour l’édition et pour la presse, et depuis quelques années elle écrit également.

L’avis de Jaline

Nous découvrons ici un nouvel éditeur Les éditions de l’évolution, qui a pour but d’offrir aux lecteurs, jeunes et moins jeunes, des supports pour mieux comprendre le monde des sciences humaines.

J’ai apprécié de lire ce petit roman de 50 pages qui permet aux enfants de découvrir d’une manière ludique la théorie de l’évolution et son histoire, comment Darwin et Wallace en sont venus à définir ces théories, fruits de recherches à travers le monde, des découvertes d’une vie de centaines d’espèces animales et végétales. L’histoire est contée par Bakari, jeune esclave libre qui accompagne Darwin puis Wallace dans leurs périples. Le ton un peu enfantin rend l’histoire très abordable par les jeunes lecteurs et lui permettra de se sentir proche du personnage. Effectivement pour notre regard d’adulte, sortit de l’époque colonialiste, le ton peut sembler un peu paternaliste entre les occidentaux et Bakari. Mais en soit cela représente la réalité d’une époque et peut offrir aussi une perspective de discussions et de découverte sur d’autres thèmes que sur l’évolution, pour l’enfant. Le roman est complété avec des biographies et différents supports ludiques pour aider le lecteur à bien intégrer ce qu’il vient de découvrir.  Tout comme dans mon précédent article où j’explorais l’histoire de France destinée aux enfants, je trouve ça toujours vraiment très enrichissant cette manière que le monde de l’édition a aujourd’hui à offrir aux enfants toujours plus de supports pour répondre à leurs nombreuses questions sur le monde, l’histoire, sans pour autant que ça soit des libres d’histoire parfois difficiles à aborder.

L’histoire de France en bd – 14-18 La Grande Guerre

L’histoire de France en bd – 14-18 La Grande Guerre

Bruno Heitz / Dominique Joly

Présentation par l’éditeur

Dans le prolongement du grand succès des trois volumes de l’histoire de France en BD, Bruno Heitz et Dominique Joly approfondissent la découverte de l’Histoire française par une nouvelle série d’ouvrages de même format, mAis plus court en pagination (48 pages). Le principe de chaque album est d’explorer en profondeur une époque, un règne, une personnalité, un év2nement, etc.. en conformité avec les programmes du cycle du primaire (CE1, CM1, CM2). Même traitement graphique et même tonalité narrative que dans l’Histoire de France en BD, mais avec une plus grande richesse de détails.

(note : les 3 premiers tomes portent sur l’époque gauloise (Vercingétorix et les Gaulois), le Moyen Age (Saint Louis et le Moyen Age) et sur le XVII-XVIIIe siècle (Louis XIV et Versailles) )

Fiche Technique

éditions Casterman

parution le 26 février 2014

48 pages quadri – couverture cartonnée

12,50€

dés 8 ans

isbn : 978-2-203-07576-4

Les auteurs

Bruno Heitz est auteur et illustrateur, ayant publié notamment aux éditions Circonflexe, Mango, Hachette Jeunesse et a également réalisé des bandes dessinées adultes aux éditions du Seuil.

Dominique Joly est historienne. Après avoir enseigné l’histoire et la géographie au lycée, elle s’est spécialisée dans la conception d’ouvrages documentaires pour l’éditions jeunesse.

L’avis de Jaline

Les éditions Casterman ont réussit à retranscrire l’ambiance absurde de la guerre : les batailles territoriales, les alliances politiques qui mènent un pays à s’engager dans une guerre qui ne le concerne initialement pas – guerre qui finit, de fait, par devenir mondiale, l’absurdité des « petits » hommes qui deviennent des pions -chair à canon-  joués par des officiers placés eux bien loin du front, les illusions déçues de la populace de ne pas trop souffrir d’une guerre qui finalement s’installe, les moments de suspens ou militaires français et allemand coopèrent quelques instants de répits (les fameuses trêves) … montrant que face à cette guerre qui a tant massacré les hommes et les territoires, ils étaient plus frères qu’ennemis…

Vivant dans une zone qui a été bien atteinte par la guerre (si vous passez dans l’Est de la Meurthe et Moselle, visiter les Entonnoirs de Leintrey permet vraiment d’avoir une vision directe d’une zone qui a été dévastée par des explosions massives) je reste encore à la fois fascinée, atterrée et dans une énorme difficulté de prendre conscience de la réalité de ce que ces hommes ont vécu pendant ces 4 années dramatiques …. Savoir que là où nous voyons herbe, soleil, fleurs et jolis paysage, ça ait pu être à un moment un massacre total, ça dépasse mes possibilités de mise en perspective. Du coup en parler, lire à ce propos, visiter des lieux qui en parlent, c’est important. Non pas pour se rouler dans une fascination morbide… Juste qu’il serait bien qu’un jour les « plus jamais  ça » ne soient pas que des mots, mais des actes !

L’histoire de France en bd – 14-18 La Grande Guerre ne s’arrête pas qu’à la guerre proprement dite mais les dommages collatéraux : l’économie française catastrophique en 1918, la baisse de natalité liée au manque d’hommes en âge de concevoir, les changements profonds dans les structures même de la société européenne (le droit de vote des femmes accordés en Allemagne et Grande Bretagne en 1919 et 1918… 1945 en France !), des territoires marqués pour toujours (qui s’est promenés dans ces paysages si particuliers fait de petits creux et de petites bosses doucement valonnés saura de quoi je parle… étrange absurdité, encore ici, que le fruit de bombardements amène 100 ans plus tard à des paysages dignes des romans de Tolkien tellement c’est joliet doux !)

J’ai beaucoup apprécié dans cette bd que malgré ce format particulier, et destiné à un public jeune, donc avec aussi une légèreté cohérente dans ce type de support, le contenu soit pour autant très sérieux, très bien documenté et très bien relaté… La présence de cartes d’Europe et du Monde pour expliquer les situations politiques qui ont généré les conséquences que l’on connait, mais aussi la précision général de l’ouvrage, les dates, les biographies des principaux acteurs de ces événements. Ainsi simplification ne veut pas dire simplisme et c’est ce que les auteurs ont su faire avec talent.

Une fois de plus je suis heureuse et impressionnée de voir combien il y a aujourd’hui d’ouvrages qui peuvent générer l’envie de lire, de découvrir le monde, les sciences aux enfants, même encore jeunes. L‘histoire de France en bd – 14-18 La Grande Guerre propose en fin d’ouvrage également les lieux d’aujourd’hui où la guerre a été…. Une mise en perspective qui donnera sans aucun doute au jeune lecteur l’envie d’aller faire ses propres recherches pour continuer à en apprendre encore plus, après cette mise en appétit sur le savoir !

Trompe l’œil

Trompe l’œil

Présentation de l’éditeur

Cruschiform joue à cache-cache avec nous et au cours des pages nous révèle tout un monde, une sorte de zoo fantastique où on peut admirer à loisir : papillon, raie de mer, araignée, hibou, cobra, coléoptère, chenille, lézard, pintade, chat sauvage, grenouille… de petits trous en petits trous.
Un album magnifique où chaque dessin révèle l’incroyable inventivité du monde animal.

Fiche Technique

Editions Gallimard

Collection hors série Giboulées

64 pages – 260 x 320mm

ISBN 9782070652358

Code distributeur A65235

Date de parution 24-10-2013

De 6 à 12 ans

19,50€

L’auteur

Marie-Laure Cruschiform est diplômée de l’école Estienne des Arts Décoratifs de Paris, elle est directrice artistique pour différentes agences de communication. L’atelier Cruschiform a été créé en 2007. C’est un atelier de création au sens large car il aborde l’art dans différents cadres, que ça soit auprès de la littérature jeunesse, la presse, certaines marques de luxe.

L’avis de Jaline

Avec Trompe L’œil, c’est une petite oeuvre d’art que les éditions Gallimard offrent à nos yeux : le format, la couverture épaisse, le nombre de pages, tout est exceptionnel ici.. Et quand on l’ouvre, c’est une fête pour le regard et l’imagination : celui que l’on voit n’est pas tout à fait (ou du moins, pas que) celui que l’on croit être : L’ours devient poisson australien, le guépard devient papillon, l’oiseau devient des poissons des océans du Sud, le chat devient coléoptère africain, le cochon devient grenouille, le singe devient araignée, le serpent devient chenille.

Le seul – et d’ailleurs unique – manque que j’ai ressentit est de n’avoir pas toujours compris quel était l’animal de la première page, j’aurais apprécié d’avoir aussi le nom des animaux d’origine.

Excepté ce petit manque pour moi, j’ai juste adoré découvrir cet album riche de toutes ces manières, et j’ai également adoré le lire à mes enfants, leur lire les noms des animaux en latin, leur faire découvrir chaque page, les couleurs, formes, revenir sur chaque page tellement le graphisme est détaillé. Moi qui aime trouver dans chaque support la possibilité de pouvoir en profiter pour développer son imagination, ici l’absence de texte (excepté le nom des animaux) est une qualité car les illustrations se suffisent à elles même pour qu’on puisse se raconter des histoires. En abordant ce livre, j’ai pensé aux documentaires animaliers qui nous parlent des animaux se confondant avec leur lieu de vie pour mieux se protéger des prédateurs. Nous sommes souvent surpris de la compétence du monde animal à se dissimuler, à ressembler à ce qu’il n’est pas, et c’est bien ce que Cruschiforum nous propose comme vision des choses, mais à l’extrême, en confondant des animaux foncièrement différents, que ça soit leur lieu de vie (eau/terre/air) comme leur continent, leur taille, leur espèce.

Un album de plus à rajouter à sa bibliothèque !

Category: Albums, Chroniques  Tags: , , ,  Comments off

L’album de Bilbo le Hobbit

L’album de Bilbo le Hobbit

Présentation par l’éditeur

Bilbo le Hobbit dit adieu à la Terre du Milieu, chère à son cœur. Il évoque, avec une certaine mélancolie, à travers un poème, son départ prochain en compagnie des Porteurs de l’Anneau et leur chevauchée vers les Havres Gris, d’où ils vont s’embarquer pour les Terres immortelles.

Cette nouvelle édition accompagne la sortie ciné du film Le Hobbit partie 2 sortit en salle le 11 décembre 2013.

Fiche Technique

Editions Gallimard

Nouvelle couverture avec fer à dorer

40 pages – 202mm x 255mm

parution le 8 novembre 2013

code sodis : A 65694

à partir de 7 ans

13,50€

L’auteur

John Ronald Reuel Tolkien est né en Afrique du Sud en 1892. Professeur d’anglais et philologue, en plus d’inventer les très fameuses histoires de Bilbo, il illustra lui même ses ouvrages, créant un monde fantastique, un langage riche et créatif. Bilbo le Hobbit est publié en 1936.

L’illustratrice

Pauline Baynes fut l’illustratrice de tous les ouvrages de Tolkien, choisit par lui lorsqu’il fut séduit par un de ses croquis. Elle illustra aussi les chroniques de Narnia, de C.S. Lewis. Elle a illustré plus de cent livres dont huit écrits par elle-même.

L’avis de Jaline

J’avoue très mal connaître le monde de Tolkien, n’ayant ni vu les films (oui oui ça arrive), ni lu les livres, ni jusqu’ici pris le temps de m’intéresser à ce monde onirique, qui pourtant correspond à mon domaine de prédilection en matière de cinéma ou de lecture. Ainsi c’est avec un oeil neuf que j’aborde ce très bel album qu’est L’album de Bilbo le Hobbit.

J’ai apprécié : la qualité des textes, des illustrations tellement riches que 10 lectures ne suffisent pas à pouvoir capter toutes les subtilités des dessins, la mise en page originale de ces illustrations en plusieurs tableaux parallèles, qui peuvent nous permettre d’utiliser l’album comme un super extrêmement riche pouvoir même inventer des histoires à des enfants à qui ont lirait le livre. La très grande qualité de l’ouvrage en général est quelque chose d’habituel chez Gallimard qui nous régale très souvent d’ouvrages très particuliers.

Ne connaissant par l’histoire, comme je le disais plus haut, j’avoue que j’ai eu au début beaucoup de mal à comprendre de quoi les textes parlaient. Mais Gallimard a eu le bon sens de proposer en fin d’ouvrage une explication très détaillée des scènes, en les mettant en contexte dans l’ouvrage original (histoire/texte/extrait/page dans Bilbo le Hobbit).

L’album de Bilbo le Hobbit fait partie des albums qui traversent les générations, de ceux qui restent dans la bibliothèque et sont lus par toutes les générations de la famille tellement chacun peut y trouver son bonheur. Un ouvrage superbe à acquérir, se faire offrir ou à offrir !

Category: Albums, Auteurs, Chroniques  Tags: , , ,  Comments off

Le papillon de l’école

Le papillon de l’école – Je commence à lire avec Emilie

Présentation par l’éditeur

Une nouvelle version de la série d’histoires d’Emilie, reprenant la Emilie du dessin animé, entièrement dédié à l’apprentissage de la lecture, pour les enfants de niveau CP.

Fiche Technique

Edition Casterman

4,95€

isbn : 2203075066

14,4 x 19,2cm

28 aout 2013

L’auteur

Domitille de Pressensé est née dans les années 50, et est l’auteur et l’illustratrice de la fameuse série des Emilie, petite fille au bonnet rouge, ainsi que de Naftaline, et Loup Rouge.

L’avis de Jaline

C’est avec une grande joie que j’ai redécouvert le plaisir de lire une histoire de la fameuse Emilie au bonnet rouge. Que de souvenirs d’enfance sont dans ces histoires : et rien ou presque n’a changé dans cette collection, que ça soit les illustrations comme le graphisme des phrases ou le style de texte. Et je trouve que c’est vraiment très bien pour les parents qui n’apprécient pas particulièrement la lecture notamment, car l’aborder avec leur enfant à partir d’un ouvrage qui parle à l’enfant en eux, cela ne peut rendre le partage et l’intérêt commun que plus facile et attrayant. Et pour ceux qui aiment déjà lire, alors c’est un élement de plus pour partager ce temps d’apprentissage de la lecture de leur enfant.

Ainsi, le contenu comme le format (tient facilement dans un petit sac d’enfant)  très pratique à emmener partout, Casterman nous propose un sympatique livre de lecture pour nos petits apprentis lecteurs.

Category: Albums, Chroniques, Edito  Tags: , , ,  Comments off

Le jardin de Clara – un livre à compter

Le jardin de Clara – un livre à compter

Présentation par l’éditeur

Dans le jardin de Clara, il y a des petites et des grandes bêtes, un papillon jaune citron, deux coccinelles toutes belles, trois grenouilles en vadrouille, quatre escargots avec de gros yeux…

Fiche technique

Editions Père Castor – Flammarion

isbn : 978 2 0812 8477 7

24 pages quadri

195 x 240 mm

couverture cartonnée avec dos rond

dés 3/4 ans

10,50€

Les auteurs

Sandra Nelson partage sa vie entre Paris et la Côte d’Azur. Elle est l’auteur des albums Matrioshka, Le bain d’Emma et La Befana, de la série « Princesse Olympe« , et du roman Mon coeur fait bio, chez Flammarion.

Princesse Camcam, de son vrai nom Camille Garoche, vit à Paris. Elle a illustré Le bain d’Emma, et également La belle au bois dormant dans « Les classiques de Père Castor ».

L’avis de Jaline

Le jardin de Clara atteint son objectif : aborder les chiffres de manière ludique et intéressante. Il propose à la fois les chiffres, puis un petit entrainement à l’enfant, qu’il puisse immédiatement mettre en pratique la notion qu’il vient de rencontrer.

J’ai beaucoup apprécié cette manière de proposer l’apprentissage en encourageant l’autonomie de l’enfant, plutôt que de tenter de lui inculquer la notion (grosse différence entre faire rentrer quelque chose et amener l’enfant à l’information).

Que l’enfant comprenne et apprenne en s’amusant, faisant sa balade à travers la végétation luxuriante du jardin de Clara, rencontrant pleins d’animaux de toutes sortes. D’autre part, Le jardin de Clara peut juste servir de support à l’imagination de l’enfant, chose que je trouve vraiment essentielle dans les apprentissages de la vie où beaucoup de jouets ou de lectures ne laissent pas de place à la créativité de l’enfant : les textes sont présents sans être envahissants, l’enfant peut ainsi se raconter pleins d’histoire tellement les illustrations proposent des chemins divers au lecteur.

Une bien belle jolie façon d’apprendre à compter, ainsi, que les éditions Père Castor Flammarion proposent ici.

Peux-tu décider d’être heureux ?

Peux-tu décider d’être heureux ?

Présentation de l’éditeur

« Peux-tu décider d’être heureux? » ou une réflexion à hauteur d’enfant sur la question universelle du bonheur, alimentée par des citations d’Epicure, de Sénèque et de Montaigne, et rythmée par les illustration savoureuses de Vincent Bergier.

La collection « Philofolies » s’enrichit cette année de deux nouveaux titres dont « Peux-tu décider d’être heureux ? » reprenant les principes établis et appréciés : premiers essais de dialectique via une petite histoire dont les lecteurs sont les héros, commentaires d’images, explications de citations des grands penseurs, le tout entrecoupé de jeux (rébus, proverbes à reconstituer) de tests et de mini bandes dessinées.

Fiche Technique

Editions Père Castor Flammarion

format : 155x225mm

48 pages quadri (couverture cartonnée)

à partir de 9 ans.

Les auteurs

Jeanne Boyer vit à Paris. Après des études de philosophie elle se tourne vers l’édition ; elle est aujourd’hui éditrice de livres scolaires pour l’école primaire. Elle est l’auteure de l’ensemble des titres de la collections « Philofolies »

Vincent Bergier est illustrateur pour la presse et l’édition jeunesse. Chez Flammarion, il a illustré « comment sais-tu ce que tu sais ? » dans la collection « Philofolies ». Il vit et travaille à Paris.

L’avis de Jaline

Après « Peux-tu vivre sans les autres ? », nous parlons ici de bonheur. Et comme dans l’autre album, la promesse est tenue : à travers la question du bonheur, c’est celle des besoins qui est abordée, mais aussi notre capacité à faire d’un rien une montagne d’angoisses et du coup d’empêcher le bonheur de nous atteindre et dans l’autre sens que si on s’ouvres aux petites joies, nous pouvons vivre le bonheur au quotidien à partir de (presque) rien. En soit, cette collection est une ouverture sur la philo pour les enfants mais peut aussi être utile pour les adultes qui gravitent autour et qui ont souvent malheureusement tendance à voir souvent le verre à moitié vide, et plus rapidement le verre à moitié plein.

Peux-tu vivre sans les autres ?

Peux-tu vivre sans les autres ?

Présentation de l’éditeur

« Peux-tu vivre sans les autres ? » ou à l’heure de facebook et des amitiés virtuelles, un minidébat sur une thématique phare chez les préadolescents, animé par les citations d’Aristote, d’Hobbes et de Sartre, et rythmé par les joyeuses illustrations d’Anne Rouquette.

La collection « Philofolies » s’enrichit cette année de deux nouveaux titres dont « Peux-tu vivre sans les autres ? » reprenant les principes établis et appréciés : premiers essais de dialectique via une petite histoire dont les lecteurs sont les héros, commentaires d’images, explications de citations des grands penseurs, le tout entrecoupé de jeux (rébus, proverbes à reconstituer) de tests et de mini bandes dessinées.

Fiche Technique

Editions Père Castor Flammarion

format : 155x225mm

48 pages quadri (couverture cartonnée)

à partir de 9 ans.

10€

Les auteurs

Jeanne Boyer vit à Paris. Après des études de philosophie elle se tourne vers l’édition ; elle est aujourd’hui éditrice de livres scolaires pour l’école primaire. Elle est l’auteure de l’ensemble des titres de la collections « Philofolies »

Anne Rouquette étudie l’illustration à l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Elle signe sa première bande dessinée en 2009 pur les éditions Lito Bons, mauvais, grands et petits joueurs (sélection officielle au Festival d’Angoulème 2009). Elle travaille régulièrement pour la presse jeunesse.

L’avis de Jaline

Moi qui ai toujours pensé que la philosophie était abordable dés tout petit, car déjà les enfants se posent des questions sur la vie, sur le sens des choses. Ainsi cette collection des Philofolies pleines de promesses remplis très bien son contract : proposer des questions sérieuses en les abordant de manière … abordable et ludique ! accessible ! faire descendre la philo de son trône d’enseignement hyper théorique est une belle oeuvre ! Cette question de notre capacité à vivre sans les autres, sans leur regard, sans poser le notre sur eux, sur leur vie à travers les différentes moyens que les technologies modernes, elle existe à tout âge : car dés petits les enfants regardent ceux qui les entourent. En grandissant le regard de l’autre, sa critique positive ou négative est important, et lorsque nous sommes adultes nous restons sensibles au monde qui nous entourent. Car dans ce regard et cette présence c’est aussi notre capacité à être « aimable » qui vient.

60 activités à l’âge de la maternelle

60 activités faciles et originales

à l’âge de la maternelle

Présentation de l’éditeur

Un livre d’activités à faire en famille spécialement conçu pour développer créativité et motricité fine chez les enfants de maternelle, accompagnés de deux planches d’autocollants.

La création est un axe majeur du développement personnel de l’enfant. Pour accompagner son épanouissement de la petite à la grande section, cet ouvrage propose aux parents 60 activités périscolaires, reprenant les fondamentaux de l’enseignement artistique en maternelle – dessin, peinture, découpage et collage, modelage, assorties d’activités plus complètes pour réaliser jeux, créations de saisons, petits cadeaux ou objets de décoration.

Fiche Technique

Editions Père Castor Flammarion

21/08/2013

Format: 19.3x26x1 cm

Couverture brochée à rabats

15,00 € – à partir de 3 ans.

EAN : 9782081286986

L’avis de Jaline

Ce livre de bricolages est présenté en plusieurs sections : Dessins et peinture, Découpage et collage, Modelage, Petits cadeaux, Jeux, décorations, Activités de saisons.

Comme dans le livre de bricolages pour les grands parents dans la même collections, on voit ici pleins d’activités faciles à mettre en place, demandant peu d’investissement, pouvant aussi amuser l’adulte qui accompagne l’activité (ce qui est franchement agréable !), et une chose non négligeable c’est que ce livre ne fait pas doublon avec le précédent donc les deux sont plutôt complémentaires. Les éditions Père Castor nous proposent donc ici un nouvel ouvrage vraiment utile pour nous aider, parents, à trouver des idées pour que nos enfants puissent s’amuser, bricoler, se défouler et s’occuper quand ils sont tant en demande d’activités et de découverte ! Et comme chacun sait, plus on fait de choses et plus on a d’idée, ce genre de livre peut nous offrir l’occasion également de développer notre imagination pour proposer même encore d’autres activités à partir de ce qui est déjà présenté ici.

Bricolages à faire avec ses grands-parents

100 activités faciles et abordables
Bricolages à faire avec ses grands-parents

Présentation de l’éditeur

Pour faire rimer créativité et complicité, voici, pour les enfants de 4 à 12 ans, 100 bricolages… activités nature, jeux, cartes, masques, modelages, petits cadeaux et bien d’autres illustrés de pas-à-pas et de photographies accompagnés de conseils et d’astuces à faire toute l’année avec ses grands-parents !

Fiche Technique

Edition Père Castor Flammarion

03/04/2013

Format:

19.2×25.8×1 cm

15,00 €

EAN: 9782081266902

L’avis de Jaline

Un livre de bricolage en format cahier, les activités sont classées par types de vacances (et donc en toute logique par saison) : Vacances de la Toussaint, de Noël, de février, de Pâques et les grands vacances. Effectivement de nombreux enfants sont gardés par leurs grands parents pendant les vacances quand les parents ne peuvent pas prendre de congé, et des fois c’est difficile de trouver quoi faire, encore plus en hiver lorsque le temps ne permet pas de sortir !

Ce que j’apprécie, c’est que le cahier propose des bricolages qui se fabrique à partir de récupération (boites de fromage, bouchons de bouteille de lait, boites à chaussures, …), de glane (noix, feuilles, pommes de pin, morceaux de bois, …) ou de matériaux qu’on trouve facilement dans nos placards ou qui se fabriquent facilement (pâte à sel évidemment, lentilles, maïs, …) . Ainsi les enfants peuvent se rendre compte qu’on peut faire des objets vraiment sympa sans devoir forcement acheter à tout prix ! J’ai été assez surprise (agréablement) par le modèle pour fabriquer une maison de poupées, un château fort, lampe, mangeoire, un lit pour poupée, des tampons en mousse, des aliments en pâte à sel assez sympas, des masques en feuilles pour se déguiser, un métier à tisser… et bien d’autres choses !

Comme vous l’aurez compris, ce livre de bricolages peut servir pour les vacances chez les grands parents mais pas que : les mercredis, les week ends, les journées où les enfants sont malades ou pour le quotidien pour les enfants non scolarisés comme support créatif de tout moment.

Et là je me dis que vraiment il faut que je m’y mette pour en fabriquer des choses avec mes petits !!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...